Réduire le hum filament

Lieu d'échange pour la rédaction d'articles sur l'amplification à lampe.

Modérateur : jptrol

Avatar du membre
McColson
Admin du site
Admin du site
Messages : 6823
Enregistré le : 07 nov. 2004, 1:00
Localisation : Dammartin-sur-Tigeaux
Contact :

Réduire le hum filament

Message non lu par McColson »

J'ai pas vraiment le temps mais le topic m'a donné une idée sur les différentes possibilités de réduire le hum provenant du filament.
En gros, ça peut faire un article un peu autonome par rapport à la théorie qui est en train d'etre constituée, avec :

- Qu'est-ce que le hum ?
- Pourquoi le chauffage induit du hum ?
Solutions possibles :
- via deux résistances pour le référencement à la masse (G5)
- via un pot avec le point milieu à la masse (hum balance)
- chauffage en DC
- référencement à une tension supérieure (explication de spinoo)
- cablage avec plusieurs départs 6.3V (explication vitriol82)

ça peut faire un bon article lié avec un sujet dans la FAQ, car je pense que c'est une question récurrente.

Appel au volontaire c'est pas très long comme article, il y a qq schéma à faire sous circuit maker pour présenter l'article, sinon je le ferais cet été.

On peut aussi essayer de le faire ensemble en répondant aux différentes questions petit à petits et je veux bien compiler pour la publication.
Si chacun apporte une petite pierre à l'édifice l'article se construira plus vite et sera de meilleure qualité.

blacksnake
Modérateur
Modérateur
Messages : 665
Enregistré le : 15 déc. 2004, 1:00
Localisation : Dans un ampli
Contact :

Message non lu par blacksnake »

Allez, je prends ;) On m'a nommé FAQ man et j'ai tjr rien bran... oups ;) écrit :)

Avatar du membre
Spinoo
G5 guru
G5 guru
Messages : 642
Enregistré le : 27 août 2005, 2:00
Contact :

Message non lu par Spinoo »

Merci blacksnake !

[HS] ca y est j'ai fait ma soutenance je vais pouvoir m'y mettre pour de bon [/HS]

Avatar du membre
McColson
Admin du site
Admin du site
Messages : 6823
Enregistré le : 07 nov. 2004, 1:00
Localisation : Dammartin-sur-Tigeaux
Contact :

Message non lu par McColson »

N'hésite pas à écrire au fur et à mesure sur le forum si tu veux qu'on t'aide un chouille.

Si tu cherches bien dans le forum tu trouvera déjà pas mal de réponse.

blacksnake
Modérateur
Modérateur
Messages : 665
Enregistré le : 15 déc. 2004, 1:00
Localisation : Dans un ampli
Contact :

Message non lu par blacksnake »

Voici ce que j'ai déjà pondu.


Pour être bref, le chauffage filaments permet de chauffer la cathode afin que les électrons puissent se diriger vers l’anode.
Nous ne parlerons que de chauffage indirect, lequel est le plus employé de nos jours, à l’inverse du chauffage direct. Ce dernier n’est utilisé que sur les redresseurs de type 5Y3GT xxx xxx.

Le chauffage parfait n’existe pas, ca se saurait …

La chasse au humm commence le plus souvent de ce côté, une tension alternative est le générateur par excellence de ronflette. On utilisera du câble multibrins de section correcte (0.75 mm² minimum) que l’on torsadera.

Il reste maintenant le choix du chauffage indirect à tension alternative ou continue. Le chauffage alternatif est celui employé par la production de série pour des raisons de coût et de facilité de réalisation.

Sur la fig1 on utilisera des résistances de 100R à 200R en 2W.

--------------------------------------------------------------------------------
fig1 : référencé à la masse ; fig2 : humm balancing
--------------------------------------------------------------------------------

J'ai pas pigé grand chose au "référencé à une tension supérieure" donc si tu veux bien compléter Spinoo, ce sera avec plaisir.

Avatar du membre
vitriol82
Modérateur
Modérateur
Messages : 7078
Enregistré le : 25 août 2005, 2:00
Contact :

Message non lu par vitriol82 »

alors sur le gaz:

Admettons qu'un bon cableur avec un bon cable et une bonne soudure ne provoque que 25 mV /A traversé dans les fils de chauffage et de la résistivité des connexions.

Voyons un peu ce qu'il se passe en cablage classique du G5 muni d'une EZ81 et d'une EL34 (pour l'instant on ne peut pas je sais)
Image

Et bien la loi des noeuds et de mailles restant universelles, les pertes de charge se cumuleront vers le dernier tube cablé.
Même avec des ingrédients de bonne qualité, ces pertes de charge sont bien réelles et 25 mV/A sont généralement données par point de connexion.

Le tube de puissance se retrouve avec donc 6.14V de chauffage , alors que le potentiel en sortie de transfo est bien de 6.3V.

Le rayonnement:
Il est proportionnel au courant véhiculé dans le cable:
On peut se rendre compte que la première section est à 2.8A, la seconde à 1.8A et la dernière à 1.5A. Dans ce cas ce n'est pas optimum.

Seconde méthode de cablage , chaque tube sera alimenté à partir de la source. Voyons ce que donne les pertes en charge:

Image

et là on peut faire le constat suivant
- la tension de filaments mini est supérieure à la tension maxi du precedent schéma
- le courant maxi est équivalent au courant mini du précedent schéma
la tension de chauffage est beaucoup plus homogene et là on a que 3 lampes

Le courant maxi véhiculé est de 1.5A contre 2.8A , ce qui limite le rayonnement de moitié
Le fait que chaque lampe soit alimentée indépendamment, on peut optimiser le chemin d'alimentation des chauffages en coupant bien à l'orthogonale les cables d'alim continu est audio

C'est ce que je préconise, ensuite c'est vous qui voyez, :wink:
Si tu veux voir des bleus gagner, regardes Avatar :-)

Avatar du membre
McColson
Admin du site
Admin du site
Messages : 6823
Enregistré le : 07 nov. 2004, 1:00
Localisation : Dammartin-sur-Tigeaux
Contact :

Message non lu par McColson »

ça le mérite d'être dit !
Juste une précision, les datasheets des tubes signalent que le chauffage filament est de 6.3V (pour celle qui sont à 6.3V) mais donnent aussi une fourchette entre 5.7V et 6.9V ou entre 6.0V et 6.6V, donc même si vos tubes ne sont pas à 6.3V ce n'est pas dramatique pour le fonctionnement du tube, mais ce que dit vitriol82 reste vrai sur le cablage en série et le rayonnement qu'il induit qui est supérieur à un cablage en parrallèle des différents filaments.

Avatar du membre
Spinoo
G5 guru
G5 guru
Messages : 642
Enregistré le : 27 août 2005, 2:00
Contact :

Message non lu par Spinoo »

vitriol82 a écrit :Le fait que chaque lampe soit alimentée indépendamment, on peut optimiser le chemin d'alimentation des chauffages en coupant bien à l'orthogonale les cables d'alim continu et audio
As-tu déjà pratiqué cette méthode ? J'ai du mal à visualiser en quoi celà permet d'optimiser plus, et à brûle-pourpoint j'aurais préféré la solution série qui a le mérite d'utiliser moins de câble :idea:
Peut-être en ne disposant pas les tubes en rangée ?
Certains sont comme toi inquiets de ce rayonnement, et plaquent les fils de chauffage dans un coin du chassis le long de la face avant et scotchent-alu par dessus pour réaliser un blindage de fortune

Avatar du membre
vitriol82
Modérateur
Modérateur
Messages : 7078
Enregistré le : 25 août 2005, 2:00
Contact :

Message non lu par vitriol82 »

Oui Spinoo je le pratique depuis le début et meme en pcb.
En montage série, il faudrait alimenter les tubes les plus gourmands d'abord et les lampes de préamp à la fin, pas trés pratique dés l'instant où tu dépasses 3 culots en tout et pour tout.
En PP, l'idéal serait de combiner les chauffages en série et passer le chauffage en 12.6V, ça diminue de moitié le courant.

J'ai du mal à m'imaginer le cablage d'un quartet d'el34 avec 4 lampes de préamp en montage série, y'a forcemment un moment ou un autre une partie de l'installation en parrallèle.
Si tu veux voir des bleus gagner, regardes Avatar :-)

Avatar du membre
beng47
Apprenti sorcier G5
Apprenti sorcier G5
Messages : 1
Enregistré le : 08 avr. 2007, 2:00

Re : Réduire le hum filament

Message non lu par beng47 »

Je pense avoir trouvé une solution pour réduire le bruit, je m'explique:
J'ai monté un petit ampli S.E avec une EL84, j'avais un bruit de fond assez gênant, lors du montage j'avais pris soin de torsader et de plaquer le câble dans un coin du châssis, mon circuit de chauffage est référencé avec 2 résistances de 100Ohms reliés à la EL84.

Bref, j'ai récupéré des ferrites (http://www.wuerth-elektronik.de/website ... id=1&lan=2), j'en ai installé sur les câbles de chauffages, sur les fils d'alimentations (HT) de chaque lampes, bref partout où ça me semblé utile.J'ai été surpris par le résultat, le bruit n'a pas disparu (faut pas rêver quand même...) mais est devenu tout à fait acceptable, à peu prés équivalent celui d'un ampli du commerce.Pour l'installation, il vous suffit de thermorétracter une gaine sur la ferrite.

j'espère que ça pourra servir à certains d'entre vous qui ont des problèmes de bruit et qui ne savent plus trop quoi faire.

syco
G5 constructeur
G5 constructeur
Messages : 74
Enregistré le : 07 oct. 2006, 2:00
Localisation : PACA

Re : Réduire le hum filament

Message non lu par syco »

Bizarre que ton poste n'ai fait réagir personne!
Tu es sur que le hum venait des filaments ?
J'ai un peu galéré pour rendre mon G5 silencieux mais le probleme était ailleurs .
Une implantation bizarre peu vite faire ronfler l'ampli .
alors les gars , la férite ca vous inspire quoi ?
( je me demandais se que faisait ce truc au bout de ma manette de play station )

Avatar du membre
tubelectron
G5 bidouilleur
G5 bidouilleur
Messages : 7
Enregistré le : 18 avr. 2009, 2:00

Re : Réduire le hum filament

Message non lu par tubelectron »

Bonsoir à tous,

Je vous fait part de mon expérience à propos du chauffage des filaments des tubes , malgré mon arrivée tardive sur ce forum et ce sujet... Peut-être servira-t-elle quand même ?

Pour les amplis de guitare, chauffer en AC avec une ligne bien conçue est suffisant. Je réalise une ligne de chauffage unique, en fil torsadé, en suivant un ordre précis, comme suit :

1 - Partir du 6.3 en assez grosse section - 1mm2 ou plus - et chauffer d'abord les tubes de puissance,

2 - puis contnuer cette ligne en 0,6mm2 pour le déphaseur, la reverb, les étages d'entrée,

3 - et enfin mettre le potentiomêtre de hum balance sur le 1er tube d'entrée, en faisant le point de masse unique de cette ligne unique au plus près de celui-ci.

Je n'invente rien, du reste, j'applique : Fender fait entre autres cela dans ses Twins Reverb Black ou Siverface. Je n'ai jamais eu aucun problème de ronflement en appliquant cette méthode, aussi bien pour des amplis HiFi que pour des amplis Guitare. Choisir un potentiomètre de qualité acceptant 2-3W de dissipation : piste moulée ou bobiné, valeur 50 à 100 ohms.

Exception cependant : s'il s'agit de préamplificateurs (section RIAA HiFi ou overdrive à tubes pour Guitare), un chauffage en courant DC devient alors interessant. Un filtrage RC est souvent suffisant : on trouve facilement des 10000, 22000, 47000µF en 16 ou 25 volts compacts aujourd'hui, et l'on se passe du régulateur et de son radiateur.

Voilà !

Avatar du membre
vitriol82
Modérateur
Modérateur
Messages : 7078
Enregistré le : 25 août 2005, 2:00
Contact :

Re : Réduire le hum filament

Message non lu par vitriol82 »

Marrant, moi je n'ai jamais réussi à obtenir du 6.3V DC avec du 6.3V ac en sortie de transfo et le blème c'est lorsque du fais des essais sans lampe de puissance , tu as celles de préamp qui morflent un peu du fait de l'élévation de tension sans régulation.
Si tu veux voir des bleus gagner, regardes Avatar :-)

Avatar du membre
tubelectron
G5 bidouilleur
G5 bidouilleur
Messages : 7
Enregistré le : 18 avr. 2009, 2:00

Re : Réduire le hum filament

Message non lu par tubelectron »

vitriol82,

Par préamplificateur, j'entends un circuit qui ne comporte pas de tubes de puissance (Préamplificateur RIAA exemple : Marantz 8B, McIntosh C22. Overdrive à tubes : il s'agit d'une pédale, et non la section préampli d'un ampli complet).

Chauffer des tubes de puissance en DC est inutile : il sont placés en fin de chaîne d'amplification, à un niveau de signal qui ne peut plus être entâché par le hum filament AC éventuel. De plus on rencontre à coup sûr les problèmes de variation de tension que tu évoques.

Quant a obtenir 6,3VDC à partir de 6,3VAC, c'est "à peu près" possible si :

1 - ton secondaire chauffage est généreux : 6,5 à 6,8VAC à vide, courant nominal supérieur à la consommation que tu vas lui appliquer.

2 - tu utilise un pont largement dimensionné (3A pour 0,3A, mieux si possible, car il chauffe) et une capa de 10000 ou mieux 22000µF, voire 47000.

Dans ces conditions, tu peux retrouver 6,1-6,2VDC. Il m'arrive souvent d'atteindre 6,3VDC, cela dépend donc du Xfo et dela charge que tu lui appliques (et pas que sur le chauffage).

Voilà !

Avatar du membre
vitriol82
Modérateur
Modérateur
Messages : 7078
Enregistré le : 25 août 2005, 2:00
Contact :

Re : Réduire le hum filament

Message non lu par vitriol82 »

Ouep tu corrobores ce que je dis et je rajouterais qu'il faille largement dimensionner la puissance de sortie AC (au moins coef 5 entre Iac et Idc ) pour éviter de polluer ton circuit magnétique du transfo avec de telles capas en sortie de pont.

Alors question:
- est ce que le jeu en vaut la chandelle pour un ampli guitare?
Ne vaudrait il pas mieux dans ce cas prévoir un transfo d'alim comportant une sortie de 7 à 9 V ou voire 15V nominal pour une sortie DC 6.3/12.6Vdc régulée dans des applications purement préamplificatrices?
Si tu veux voir des bleus gagner, regardes Avatar :-)

Répondre