Influence du choix des composants sur le son

Espace théorique sur les lampes et l'électronique en général.
elaborey
G5 bidouilleur
G5 bidouilleur
Messages : 46
Enregistré le : 09 oct. 2020, 14:36

Influence du choix des composants sur le son

Message non lu par elaborey »

Bonjour,

J'ouvre un débat, qui a été peut-être déja ouvert sur le choix des composants et de leur influence sur le son de l'ampli, au delà de l'architecture de chaque étage et du nombre d'étage:
  • Choix du transformateur de puissance et du type de régulation d'alimentation, et influence de a tension d'alimentation, et de la régularité de la tension/du courant. A priori mieux c'est régulé, mieux c'est stable, sauf que plus c'est stable moins c'est coloré plus c'est neutre et froid peut-être?
  • Choix des tubes et caractéristiques sonore en fonction du type de tube, des choix de polarisation
  • Choix des résistances... a priori 1KOhm reste un 1KOhm... Pourtant on constate que certains préfèrent certaines techno. Objectivement qu'est-ce qui change et surtout quels autres paramètres en plus de la résistance elle même sont à prendre en compte?
  • Choix des condensateurs... a priori 1µF reste un 1µF... Pourtant on constate que certains préfèrent certaines techno? voir certaines marques? Objectivement qu'est-ce qui change et surtout quels autres paramètres en plus de la capacité elle même sont à prendre en compte?
  • Choix du transformateur de sortie. A priori, plus le primaire dispose d'une inductance élevée, plus les basses seraient présentes et précises?
  • Choix du haut parleur? Impédence? taille?
D'autres aspects? Avez vous des expériences à partager? :)
Avatar du membre
Pote Gui
G5 Team
G5 Team
Messages : 4452
Enregistré le : 15 mai 2012, 11:07
Localisation : Lyon (69)

Re: Influence du choix des composants sur le son

Message non lu par Pote Gui »

Bon, alors dans l'ordre :

1. Je ne suis pas un spécialiste des alimentations, loin s'en faut. Mais du moment où tu as un transfo bien construit, une bonne réserve de courant, t'es déjà bien.
Niveau redressement, un pont de diode est préférable en terme de coût, poids et encombrement ; mais tu auras plus de tension en sortie qu'avec un redressement double alternance à tube.
Ensuite, niveau filtrage le mieux serait le filtre L en tête pour justement améliorer l'aspect de la tenue en courant (je fais court). La contrepartie est une perte de tension importante par rapport à un filtre avec C en tête.
Enfin, l'enchaînement des diverses cellules RC qui suivent doivent assurer une fréquence de coupure suffisante (sous 100Hz) et pas systématiquement la même afin d'éviter le motorboating (oscillation très basse fréquence).
Après c'est du bon sens : si ton projet implique de faire chuter la tension d'un étage à l'autre de façon excessive (plus de 100V disons), c'est qu'il faut peut-être penser à revoir le schéma...

2. Les tubes, il y en a des tonnes. À part les essayer, je ne vois pas trop comment t'orienter. Lis des trucs sur internet mais soit prudent ! Les gourous sont partout ! Même Francis Ibre, the french specialist, peut raconter des fadaises sur le sujet...
Quand à la polarisation, l'impact est surtout sur la symétrie du signal et donc la distorsion harmonique que cela engendre, et donc le contenu harmonique final. Plus les cas extrêmes où tu recherches un effet particulier. Encore une fois, essaye pour trouver ce qui fait sens à tes oreilles !

3. Le choix des résistances est une question de bruit de fond. Dans le spectre disponible on part des très bruyantes avec les carbon comp (mais avec plein de mojo dedans) jusqu'aux très silencieuses avec les metal film. La puissance impacte également le bruit (plus c'est puissant, plus c'est bruyant).
Il est aussi intéressant de se poser la question de l'endroit du circuit où on utilise telle ou telle technologie. Les carbon comp sont certes bruyantes mais ont aussi une légère inductance, caractéristique qui peut être utilisée comme filtre fréquentiel.

4. Idem. Il y a des ressentis divergents mais ça reste très subjectif pour le coup ! Perso je trouve les Wima agressifs, et je privilégie les polyesters sur les polypropylènes. Comme c'est un sujet sur lequel s'est penché à peu près tout ce que l'Univers compte d'idiophiles, tu trouveras des condos à des prix exorbitants aux propriétés quasi magiques, la plus attestée desquelles est de faire fondre tes économies.

5. Oui, l'inductance au primaire est un critère important, mais il ne donnera pas des basses plus précises : la fréquence de coupure du transfo sera plus basse, autorisant plus de basses fréquences à être acheminées au HP. Même réflexion que pour le PT : la construction est cruciale et seuls de bons constructeurs sortent de bons transfos. Cela a un coût mais il ne faut pas exagérer non plus : on fait dans l'ampli guitare, pas dans la hi-fi ! Ne va pas acheter un Lundhal ou un Tango pour ton JTM45, ce serait un peu overkill comme disent les anglais.

6. Le HP c'est aussi un élément déterminant. Un ampli peut sonner complètement différemment dans un HP différent. Donc, il y a déjà là une grosse marge de manœuvre. Cela dit, comme il faut le tester pour le savoir, c'est un gros budget et cela nécessite de pouvoir stocker (de la place quoi), ce qui n'est pas possible pour tout le monde. Les sites constructeurs mettent de plus en plus de démos audios pour aider les clients à choisir (pardon : inciter les consommateurs à acheter). En plus des caractéristiques de réponse en fréquence et de rendement (ou d'efficience), ça te permet en connaissant quelques HP classiques des marques principales (Celestion, Jensen, Eminence) à anticiper dans une certaine mesure le rendu sonore de tel ou tel HP inconnu.
L'impédance joue un peu sur la réponse fréquentielle (cf datasheet Jensen dispo sur leur site) ; l'important étant de s'assurer qu'elle est adaptée au transfo de sortie. Pour des montages à transistors, tu auras une puissance disponible différente selon l'impédance du HP.
La taille est un facteur de dynamique de la réponse : plus c'est grand, plus il faut de l'énergie pour faire bouger le cône et le débattement de la membrane est important, donc les basses sont plus molles mais les aigus moins agressifs aussi. C'est le contraire pour les petites tailles. Cela dit, j'ai pu expérimenter un 10" qui ne pleurait pas les basses et n'avaient pas forcément des aigus précis ; mais tout dépend de l'ampli qu'on lui met devant aussi!

Conclusion :
Comme toujours, c'est affaire de compromis et d'équilibre entre les différents constituants de la chaîne audio du début (la guitare, les cordes, les micros le style de jeu et le musicien) à la fin (l'oreille).
elaborey
G5 bidouilleur
G5 bidouilleur
Messages : 46
Enregistré le : 09 oct. 2020, 14:36

Re: Influence du choix des composants sur le son

Message non lu par elaborey »

Ouah!

Merci PG pour ces explications détaillées.

Pour les condo, je trouve que c'est assez subjectif. On parle souvent des Orange Drop 715P ou des Mallory 150, mais c'est 2/3 euro la pièce. Quelqu'un a deja expérimenté les Panasonic de la série ECW-F(x)? Beaucoup moins cher.

Pour les HP, j'ai fais un test à l'aveugle par rapport à un benchmark d'HP 10" sur youtube... Bon ca vaut ce que ca vaut, sauf ce que j'ai préféré c'est le Celestion Blue Alnico, qui par hasard est l'un des HP les plus chers du marché. :biggrin:

Mis à par hammond pour les transfo, quelles sont les marques sérieuses sur lesquelles aller... je préfère éviter les transfo américain parce les frais de ports et de douanes sont plus élevés que le transfo lui meme... :mur:
Avatar du membre
Pote Gui
G5 Team
G5 Team
Messages : 4452
Enregistré le : 15 mai 2012, 11:07
Localisation : Lyon (69)

Re: Influence du choix des composants sur le son

Message non lu par Pote Gui »

Euh, les Mallory ne coûte pas si cher si ma mémoire est bonne... Ou alors, le vendeur te vole !

Et oui, quand l'oreille est juge, le porte-monnaie n'a plus qu'à bien se tenir !

En Europe, je ne vois guère que InADOut et Bobinaudio. Il y a aussi des fabricants français plus axé industrie mais qui font aussi des transfos audios comme ESO, ACEA, Serdi, et d'autres.
Répondre